1 ère Division:Neuville SP-SMOC

CHAMPIONNAT DE 1 ERE DIVISION DIMANCHE 21 SEPTEMBRE 2014 NEUVILLE SP – SMOC : 0-1 Avec 2 victoires au compteur pour les blancs et rouges, la réception de la SMOC était un vrai test match et dés l’entame le ton est donné, la rencontre sera physique et ce sont les visiteurs qui pressent, la sanction ne tarde pas à tomber à la 9 minutes de la partie sur un coup franc coté gauche pour une faute sur Maxence Dreux, Jeremy Vital oublié dans la surface détourne le ballon dans les filets du portier Neuvillois. Cueillies à froid les locaux pennes à se procurer des occasions et ce sont même les visiteurs qui manquent de doubler la mise à la 32 ‘ par leur n°9 qui récupère le ballon pour un tir à bout portant mais Damien Ben Kacem est imparable sur le coup. Dans une rencontre plutôt musclé les Abraysiens se retrouvent à 10 avec l’exclusion de Benjamin Knuil pour des fautes à répétitions. Les Neuvillois se procurent une vraie belle occasion de revenir au score sur ce centre venu de la droite de Christopher Ben Kacem à l’intention de Robin Girault qui reprend de la tête juste devant la cage de Bastien Ducamp mais c’est au dessus. En seconde période les Neuvillois ont le monopole du ballon à l’image de cette action pourtant bien mené à la 80 ème Virgile Verneau sert parfaitement Robin Girault dans la profondeur qui tente le lobe face au gardien de la SMOC Bastien Ducamp un peu trop avancé mais tout cela restent trop imprécis pour faire sauter le verrou Abraysien. Coup de théâtre à la 89 ème avec cette erreur de jeunesse de Kevin Truchot pour une faute dans la surface, la Smoc a l’occasion de tuer définitivement la rencontre avec ce penalty mais c’est sans compter sur une belle détente du portier Neuvillois Damien Ben Kacem qui détourne le ballon du bout des gants et entretien l’espoir de ses coéquipiers .Malheureusement il était écrit que le résultat en resterait là. 1ère défaite de la saison pour Alban Perrotin et ses hommes qui devront se concentrer sur le prochain match en déplacement à Courtenay.